Les meilleures solutions pour les séniors à revenus insuffisants

Avr 25, 2021 | Finance

En France, les personnes âgées représentent près de 20% de la population. Etant donné ce grand nombre, certaines d’entre elles font inévitablement face à des difficultés financières. Surtout si elles n’ont pas d’autres sources de revenus que leur pension de retraite. Ainsi, beaucoup de séniors vivent une situation financière précaire. Différentes solutions ont alors été mises en place pour les aider à y faire face. Il s’agit principalement d’aides financières. Découvrez ces solutions en détail.

Les aides financières pour les personnes âgées qui veulent vieillir à domicile

Une aide a domicile est nécessaire pour les séniors qui font le choix de vieillir chez eux. Cette aide a un coût. Il est même parfois assez élevé, étant donné que l’accompagnateur s’occupe de presque tout. De ce fait, tous les séniors ne peuvent pas se permettre un tel service. Surtout s’ils reçoivent une petite pension. Il existe alors différentes aides financières qui leur sont destinées. Toutefois, elles sont attribuées sous certaines conditions relatives aux revenus et au degré de dépendance.

  • L’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA)

Il s’agit d’une aide financière destinée aux séniors en perte d’autonomie. Elle se présente sous deux formes différentes :

  • L’APA à domicile pour aider les personnes âgées qui souhaitent vieillir chez elles,
  • L’APA en établissement qui sert à couvrir le tarif en Ehpad.

Etant donné que 90% des séniors choisissent de vieillir chez eux, la première option est très sollicitée. Cette aide sert en fait à alléger les dépenses qui permettent à un sénior de vivre sereinement dans sa maison. Cela inclut notamment les dépenses engagées pour embaucher une aide à domicile.

En outre, toutes les personnes âgées de 60 ans et plus peuvent bénéficier de l’APA à domicile. Pour cela, il va falloir monter un dossier et le déposer auprès du centre communal d’action sociale. Après, un évaluateur médico-social viendra au domicile du sénior concerné. Ce, dans le but de déterminer son niveau de dépendance. Une fois le dossier accepté, un plan d’aide personnalisé sera établi en fonction des besoins et des dépenses du concerné. Ceci afin de favoriser son maintien à domicile.

  • L’allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA)

Cette aide a été auparavant connue sous le nom de « minimum vieillesse ». Il s’agit, en fait, d’une aide financière destinée aux séniors dont la pension de retraite est insuffisante. Pour en bénéficier, le sénior concerné doit avoir 65 ans et plus. Or les personnes âgées de 60 ans peuvent aussi en bénéficier en cas d’inaptitude au travail. En tout cas, il faudra résider en France de manière stable et régulière. Des conditions sur les revenus sont également exigées :

  • Pour une personne seule, il faut percevoir des revenus mensuels inférieurs à 903,20 euros.
  • Pour un couple, il faut percevoir des revenus mensuels inférieurs à 1 402,22 euros.

Si toutes ces conditions sont remplies, l’allocation sera accordée. Elle assure un revenu minimal permettant aux séniors de vivre décemment. Pour en bénéficier, il faut déposer un dossier auprès de la caisse de retraite à laquelle chaque sénior est affilié. Il peut s’agir de la Carsat (régime général de retraite) ou de la MSA (régime des agriculteurs).

  • Les aides de la Cnav ou Caisse nationale de l’Assurance Vieillesse

La Cnav a mis en place une aide au maintien à domicile, nommée « action sociale Cnav  ». Celle-ci prend en charge le financement des services d’aide à domicile. Elle couvre également les dépenses engagées pour améliorer et sécuriser l’habitat face à l’avancée en âge.

En outre, l’aide est destinée aux séniors de plus de 55 ans, cotisant au régime général de la Sécurité sociale. Elle ne peut pas être cumulée avec les autres aides financières également destinées aux séniors.

Hormis la Cnav, l’Assurance maladie et les mutuelles peuvent aussi fournir des aides financières aux séniors qui en ont besoin. Celles-ci couvrent généralement les frais liés aux services d’aide à domicile et surtout les soins non remboursés. Pour ce dernier cas, il peut s’agir de frais d’hospitalisation, de soins dentaires ou optiques, de soins médicaux classiques…

Les différentes aides pour les personnes âgées dépendantes

Les séniors dépendants ou en perte d’autonomie peuvent bénéficier de différentes allocations. Elles permettent principalement de s’acquitter du tarif d’hébergement en résidence médicalisée ou de financer une aide a domicile. Cette dernière assiste la personne concernée dans les gestes du quotidien.

  • Prestation de compensation du handicap (PCH)

Cette aide s’adresse aux personnes âgées handicapées de moins de 75 ans. Toutefois, leur handicap doit avoir été diagnostiqué avant 60 ans. En tout cas, la prestation permet de financer des aides humaines et techniques. Elle sert également à adapter le logement et le véhicule en fonction de l’état du sénior concerné.

  • Aide-ménagère à domicile

Cette aide s’adresse aux personnes âgées ayant des difficultés pour réaliser les tâches du quotidien. Pour y avoir droit, il faudra être âgé d’au moins 65 ans (60 ans en cas d’inaptitude au travail). En tout cas, l’aide couvre le ménage, l’entretien du linge, la préparation des repas, l’aide à la toilette…

Senior : comment emprunter au meilleur taux ?

Senior : comment emprunter au meilleur taux ?

Après la retraite, les seniors peuvent bénéficier d’un prêt. Les conditions des retraités sont assez intéressantes et favorisent les banques à leur octroyer un prêt. Mais l’emprunt est toujours...